La recherche d’un local pour l’association

Nous passons nos journées ces derniers temps à trouver un local ou une boite postale afin d’héberger l’association comme le prévoit la Loi de 1901.

Un local pour l’association 

Aujourd’hui, nous avons fait la demande à entreprise spécialisée dans les boites postales privées, mais les frais restent extrêmement exorbitants pour le démarrage d’une association ne disposant d’aucun capital. En effet, nos adhérents ne se manifestent pas vraiment, mais en même temps nous ne parlons pas vraiment de notre projet ambitieux d’association autour de nous. Autant dire que nous portons d’une certaine manière une responsabilité dans la manière, dont nous nous organisons. Toutefois, nous attendons avec impatience le logo du webzine afin d’avoir l’ensemble des outils que nous nous servirons. En ce moment, nous nous rapprochons du Parti Communiste Français afin d’être hébergé chez l’une de leur section.

Nous sommes en pourparlers et nous espérons que les résultats seront positifs. Une des raisons de ce rapprochement apparaît comme fondamentalement simple : nous partageons les valeurs communistes jusqu’à emprunter la devise de Rosa Luxemburg. Dans ce cadre, nous sommes dans les clous. Il n’y aura pas d’entorses aux différentes appréciations en termes de doctrine. Toutefois, la décision doit être soumise à un vote démocratique. De ce fait, il appartient à la section de Houilles de prendre l’ensemble des décisions dans un cadre le plus transparent possible.

L’utilisation des outils numériques

Au cours de la crise sanitaire que nous vivons, nous avons pu remarquer le développement de la digitalisation des différents supports. Ainsi, nous sommes près à rentrer dans ce processus. En effet, la question d’un local signifiera notamment l’accès à un support structurel pour notre association. Ainsi, nous sommes dans la logique pour le moment : « on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». Il viendra tout de même dans le cadre d’une transformation de notre association à travers sa structuration notamment au niveau de la vie locale de ces dernières de la décentraliser au maximum afin de faire vivre les différentes fédérations de cette dernière.

Il serait intéressant d’avoir un webzine avec des informations locales notamment, notamment sur l’actualité militante. Toutefois, comme nous débutons, il serait nécessaire d’avoir accès à un ensemble structurel permettant entre autres de créer un coin des lecteurs. En effet, nous voulons que notre association représente réellement l’ensemble de ses adhérents. Dans le même temps, nous allons continuer de travailler à la mise en place progressive d’outils militants pour produire du contenu s’inscrivant notamment dans une logique où cette dernière serait en accord avec les statuts et le règlement de l’association.

Ainsi, nous proposons une démocratie notamment digitale afin que chaque membre puisse avoir un espace pour exprimer ses demandes en plus des réunions et des séminaires. Dans le cadre de la transformation digitale des associations vers le numérique, nous y sommes pleinement dedans. De plus, nous allons utiliser de nombreux outils de la Framasphère afin de rester dans l’univers de l’OpenSource le plus possible.

Une newsletter ou un magazine ?

Cette question peut paraître hors du cadre, mais il s’agit d’un des support fondamental pour l’association afin de mettre en avant un des outils sur lequel nous travaillons. En effet, le questionnement d’un magazine numérique apparaît comme clairement objectif. En effet, nous nous sommes rendu compte au cours de la rédaction de la deuxième Newsletter : un format 8 pages ce n’est clairement pas tenable en termes d’écriture. Le deuxième numéro sera sur dix pages et les futurs numéros risquent de s’emballer progressivement dans une boulimie au niveau de l’augmentation de la taille des articles. Mais, si nous passons sur un magazine, est-ce que nous garderions une Newsletter pour les adhérents ? La question a du bon sens. Actuellement, nous nous servons de la Newsletter comme d’un journal bimensuel. Ensuite, la « commission Newsletter » chapotant l’ensemble, il convient de souligner que cette dernière pourrait passer dans le futur dans un format entièrement numérique sans pour autant avoir laisser croire que nous abandonnerions le webzine et les autres outils.

Enfin, nous allons mettre en place un abonnement dans les prochains mois. D’ores et déjà, nous travaillons le graphisme d’une carte d’abonnement et la manière, dont cela va se diffuser à travers les boites postales ou encore à travers dans les courriels via une liste mail. Toutefois, dans le cadre de cette dernière, nous allons devoir revoir l’ensemble de notre « boutique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *