Newsletter n°9

Les élections régionales et départementales se tiendront à la fin du mois du juin. D’ores et déjà, nous pouvons constater que l’abstention sera très élevée auprès des résidents s’étant inscrit sur les listes électorales. Dans le même temps, nous constatons la montée progressive de l’extrême-droite sur le terrain idéologique au travers de tous les partis politiques. En effet, la bataille à mener contre l’extrême-droite ne se résume pas simplement à « faire barrage » contre le Rassemblement National (RN), mais à combattre l’ensemble de son corpus idéologique. Les urnes ne sont qu’un moyen pour cette dernière d’arriver à prendre le pouvoir en raison d’une campagne qui risque d’être sulfureux et réactionnaire dans le cadre de la présidentielle et des législatives de 2022.

Chaque journée qui passe, le slogan du « vote utile » lasse de plus en plus. En effet, le recyclage des idées du RN par la droite d’opposition ou majoritaire soulève une question dans la stratégie à mener face aux désespoirs d’un électorat largement méprisé en ce qu’il concerne les prises de positions des gouvernements successifs. Toutefois, la question réside dans le fait de savoir si le RN ferait mieux s’il était au pouvoir ? Non. Le RN est un parti ultraconservateur et ultralibéral défendant les thèses du darwinisme social du Margaret Thatcher, dont le parti a d’ailleurs rendu hommage sur son site internet lors du décès de cette dernière. On ne peut construire un monde neuf avec de vieilles recettes qui ont toujours démontré qu’elles ne fonctionnaient pas.

Pourtant, l’enrobage « social » du programme de Marine Le Pen séduit un électorat marginalisé qui n’a plus rien à perdre. Le lumpenprolétariat se prépare à se tirer une balle dans le pied pour résorber une phlyctène. Autant dire qu’il s’agit de l’expérience d’un suicide social où les différents médias de la classe dominante apporte le programme de l’extrême-droite sur un plateau en argent comme alternance à la politique d’Emmanuel Macron. En effet, le patronat change ses marionnettes, mais ne change pas le programme de fond.

Dès lors, il convient de repartir à l’assaut des idées de l’extrême-droite. Cela se traduit également par l’explication détaillée du programme du RN.

Newsletter-n°9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =